logo_article

Accueil > Actualités > Archives > Actualités 2010-2011 > A Grenoble, sixième soirée amis/parrains !

A Grenoble, sixième soirée amis/parrains !

« Voyez comme ils s’aiment »

Une météo estivale pour accueillir les huit permanents de Fondacio venus d’Antibes, Angers et Paris, et leurs invités de la région grenobloise, à l’occasion de cette sixième soirée amis/parrains organisée par Fondacio, pour remercier ces partenaires de mission. Vendredi 13 mai, non loin de Grenoble, une communauté ‘éphémère’ s’est rassemblée.

Nous sommes chez amis Grenoblois, dans la salle paroissiale de Saint-Egrève. Tout près ou au loin, les massifs de Chartreuse, Belledonne et du Vercors veillent sur nous et à quelques kilomètres seulement, le Casque du Néron domine majestueusement, rescapé d’un violent incendie il y a quelques années (la montagne a brûlé pendant deux semaines alors, nous raconte notre hôte Jacques…).

20110513_183452

Un canevas rôdé
Nous sommes quasiment en famille pour cette nouvelle soirée dédiée à la reconnaissance et au tissage renouvelé de liens entre les filleuls, les parrains et la communauté locale. Cette fois-ci, après Lille, Versailles, Angers, Marseille et Paris, une cinquantaine de personnes est présente. Apéritif et repas froid sont savourés en plein air et au soleil couchant. La soirée se poursuit dans la salle, une ancienne grange. Le chant Tu fais de nous des vivants nous rassemble et la soirée se déroule avec un canevas à la fois rôdé et renouvelé au fil des mois : présentations croisées de Fondacio, témoignages spécifiques de parrains, permanents et membres de la communauté, moments de partage et de questions, et prière.

« Pour le cerisier »
Ce soir-là, Pascal et Edwige remercient à nouveau les parrains. Personne ne « s’habitue » à un tel poids de générosité au long de tant d’années… Ils mettent l’accent sur certains sujets particuliers d’action de grâce pour Fondacio en France, dans une période de rajeunissement de ses responsables et dans des éclosions et fleurissements de missions très réjouissants…
Après des années de labeur plus exigeantes, il s’agit ‘juste’ d’accompagner la croissance en de nombreux lieux. « J’aimerais juste faire pour toi ce que le printemps fait pour le cerisier » : Pablo Neruda éclaire cette forme de parabole de nos avancées, dans la bouche d’Edwige.
Clin d’œil de circonstances : les cerisiers du voisinage croulent littéralement sous les fruits mûrs !

20110513_213515

Bénédiction et partenariats
Un des accents de la spiritualité de Fondacio, la bénédiction, est suggéré par des paroles du prêtre suisse renommé, Maurice Zundel : « Il est plus facile de croire en Dieu que de croire en l’homme ». L’assemblée le chantera plus tard en écho, avec le chant Actes d’apôtres : «  Tu crois en Dieu qui croit en l’homme, tu crois en Dieu qui croit en toi… ». Il s’agit pour la communauté de croire en cette vie possible pour l’homme, d’être présents aux enjeux du monde, d’accompagner une quête de sens, de témoigner d’un Dieu qui met en vie… Il est question aussi des partenariats avec Lérins, la catho d’Angers, un centre paroissial à Marseille (Maison Cabot-Rouvière)…

Eglantine, « ancienne championne »… et les autres
Damien, permanent récent pour l’axe Couples, Familles, ému de se retrouver dans son ancienne région d’habitation, évoque son appel à rejoindre l’aventure de la permanence et sa propre première expérience d’un été à une session pour les couples – sa motivation d’alors étant essentiellement… sportive ! On entend le sobre et poignant témoignage d’Yvonne, gabonnaise, du groupe Activ’Présence, réfugiée en France, qui fait une expérience de relèvement grâce à la rencontre de frères et de sœurs qui l’accueillent avec chaleur, simplicité et respect. Françoise et Geneviève, descendus de leur chalet en altitude pour la circonstance, confirment combien on donne et reçoit via le parrainage, combien ces nouvelles relations (interpersonnelles, à l’argent, dans la prière…) peuvent être source de bénédiction, de conversion, invitation à aller de l’avant… Nathalie, une jeune avocate, évoque avec humour et profondeur son cheminement de nouvelle responsable bénévole de deux fraternités (Couples et Tous publics). Un parcours qui lui permet notamment de mieux connaître les personnes avec qui elle est engagée, de découvrir encore son mari malgré leurs quinze années de mariage, de se laisser travailler en profondeur par la Parole de Dieu, de faire l’expérience de la démaîtrise et de la foi en Dieu à travers ce Oui…
Eglantine, passée par OPEN/IFFEurope, « ancienne championne de la dévalorisation », rend compte de ses changements personnels (nouvelle confiance en elle et en son avenir, motivation et détermination dans ses choix, ouverture au monde et aux autres, approfondissement de ses relations, responsabilité affermie…) et annonce fièrement son admission dans une école de kiné… allemande ! – elle est bilingue…

20110513_201141

« En pleine fécondité »
La soirée s’achève avec un moment d’échange dans la salle. Une personne souligne combien nous avons vécu une «  mini société » ce soir, qui peut être extrapolée comme parole d’espérance simple et accessible pour notre monde… « Voyez comme ils s’aiment » : les mots de l’Evangile sont cités. « Vous êtes des personnes belles car vous renvoyez à votre source sans ostentation. A travers vous, nous voyons Dieu »… « Si les permanents n’existaient pas, il faudrait les inventer »…
La soirée agit aussi comme un « révélateur » d’identités et complémentarités mutuelles. En résonance aux mots d’une permanente qui évoque sa première rencontre avec un Dieu vivant à travers une BD de jeunesse sur les martyrs d’Ouganda, une marraine, aujourd’hui coach et fortement engagée (paroisse et associations) revisite son propre rêve d’enfant : « être missionnaire et martyre ». En 2011, on peut être missionnaire et témoin de sens, d’espérance dans son propre pays, dans son travail, son engagement, sa famille…
«  En voyant des permanents aussi vivants, je me sens, comme parrain, en pleine fécondité » résume un parrain retraité.
Le lendemain de la soirée, les responsables locaux, en Alpes - Grenoble, (conseil de secteur, noyaux, responsables de fraternités diverses...) sont réunis en convention de responsables. Les permanents disponibles sont invités à les rejoindre pour un pique-nique ‘rebond’ qui clôt la réunion. Occasion de tricoter encore quelques mailles de fraternité, amicale et missionnaire, avant que chacun ne reprenne voiture ou TGV. Et vent et pluie se déchaînèrent cet après-midi là…
Et si, quand chacun « donne la part qu’il peut donner » (formulation d’une marraine ce soir-là), que ce soit un oui au parrainage, un oui à une nouvelle responsabilité, un oui à la forme spécifique d’engagement de la permanence, nous aidions Dieu à faire son métier de Dieu, en Lui permettant de nous faire goûter déjà au Royaume…

O.F.
PS. Ultime délicatesse fraternelle pour les permanents voyageurs en fin de soirée : chacun reçoit une mystérieuse pochette surprise vert tendre. Non, ce ne sont pas des œufs de Pâques retardataires, il s’agit de noix locales, bien sûr, et d’une bouteille de liqueur du même fruit ! Accompagnées d’une enveloppe personnalisée qui contient L’ange espiègle d’Arcabas (le célèbre artiste, un autre voisin) : « Toutes voiles au vent, l’Evangile est propulsé par l’ange espiègle… et aussi par le permanent en mission. Merci de ta venue parmi nous ».
Signé : la communauté en Alpes-Grenoble

Evénements
septembre 2021 :

Rien pour ce mois

août 2021 | octobre 2021




Coordonnées : Maison Notre Dame - 23, rue de l'Ermitage - 78000 Versailles | Mentions légales | Conception réalisation | Contact