logo_article

Accueil > Actualités > Actualités récentes > Pour le pape François, "la France doit devenir un Etat plus laïque"

Pour le pape François, "la France doit devenir un Etat plus laïque"

Lors de sa rencontre avec un groupe de catholiques de gauche, le 1er mars, à Rome, le pape François s’est longuement exprimé sur la France, la laïcité, et l’immigration.

Des propos qui montrent une fois encore que le pape François n’a pas sa langue dans la poche quand il s’agit de parler politique. Après avoir secoué l’opinion publique en s’attaquant frontalement à Donald Trump, le candidat à l’investiture républicaine pour la prochaine élection présidentielle américaine, François s’est exprimé longuement sur la vie politique française, et les sujets qui selon lui, nécessitent une attention particulière.

Parmi eux, la laïcité, l’immigration et l’islam. Des points qu’il a pu évoquer mardi 1er mars dernier avec un groupe de catholiques de gauche issus de la société civile française, parmi lesquels trois députés et de nombreux membres des Poissons roses. Durant cette rencontre, le souverain pontfie a notamment fustigé la vision de la laïcité en vigueur en France actuellement. "Votre laïcité est incomplète" a-t-il notamment déclaré, des propos rapportés par Jean-Pierre Denis, rédacteur en chef de l’hebdomadaire La Vie.

Pour le pape François, "La France n’a pas encore réussi à dépasser cet héritage", en l’occurrence celui de la philosophie des Lumières. Le pape estime à ce sujet que la laïcité française "résulte parfois trop de la philosophie des Lumières, pour laquelle les religions étaient une sous-culture". Des propos très forts pour celui qui affirme aujourd’hui que "la France doit devenir un Etat plus laïque". Le souverain pontife a également profité de cet entretien pour dénoncer toutes les idéologies, que l’on soit de gauche, ou de droite, rappelant que les idéologies ôtaient toute forme de liberté, quel que soit son bord politique.

Enfin, le Saint Père s’est exprimé une nouvelle fois sur la vague migratoire qui déferle actuellement sur l’Europe. "On peut parler aujourd’hui d’invasion arabe. C’est un fait social" a estimé le pape. Des propos suffisants pour mettre le feu aux poudres sur les réseaux sociaux, mais qui, une fois sortis de leur contexte, n’ont plus du tout le même sens. Comme l’a rappelé Jean-Pierre Denis, "le pape n’appelle pas au choc des civilisations" théorisé par Samuel Huttington. "Tout l’entretien dit le contraire. Pour lui, avec l’islam, il n’y a qu’une solution, c’est le dialogue. Aucun de ses discours ne prête à la moindre confusion" conclut le journaliste.

Source : RCF.fr

Evénements



Coordonnées : Maison Notre Dame - 23, rue de l'Ermitage - 78000 Versailles | Mentions légales | Conception réalisation | Contact