logo_article

Accueil > Actualités > Actualités récentes > L’Ermitage à Versailles, une maison de Fondacio en mission

L’Ermitage à Versailles, une maison de Fondacio en mission

Et si l’enquête menée en ce début d’année 2015, était l’occasion de redécouvrir cette maison de l’Ermitage ?... A mi-chemin d’une fameuse aventure collective.

Voilà une quinzaine d’années que Fondacio a pris le relais des sœurs auxiliatrices à L’Ermitage, centre original en lisière de Versailles, qui allie des propositions multiples de formation, ressourcement, accueil et hébergement. Encore des années à l’horizon pour continuer à écrire de précieux chapitres de missions, transmissions sur ce lieu qui est également un centre régional et inter/national pour le mouvement.

Portrait choral
« A chaque instant il se passe quelque chose »… à l’Ermitage, comme le suggèrerait la fameuse publicité. Nous voulons profiter de l’enquête menée en ce début 2015 pour exprimer quelque chose de la grâce du lieu qui nous est confié. Se le réapproprier à frais nouveaux… En portant délibérément le regard sur la face lumineuse des choses, sachant bien que comme dans toute maison de famille, il y a des murs qui s’écaillent, des fenêtres qui coincent et autres désagréments chroniques.
Clin d’œil de confirmation et réconfort d’un contributeur de l’enquête :
« Pour une bonne convivialité, il ne faut pas que les choses soient trop nettes ! » _ L’idée nous est donc venue de composer une sorte de patchwork à partir des propos des uns et des autres au sujet de cette maison. Comme si la centaine de personnes qui s’est exprimée à son sujet (en mode interview qualitative ou en sondage express lors de rencontres locales), laissait apparaître un portrait choral, bien évidemment non exhaustif…
Profondeur, humour, souffle, pragmatisme émaillent ce tissage subtil. «  Musique !  ».

L’âme des lieux
« Quand je pénètre dans l’enceinte de l’Ermitage, j’arrive dans un havre de paix, un lieu privilégié, hors du temps (y aurait-il d’autres sortes d’horloges ?), à l’écart du stress ambiant. Cette maison, dans un cadre unique, quasi idyllique, me donne envie d’aller travailler le matin. Et si je n’y parvenais pas, il me suffit de me laisser inspirer par saint Joseph au bout de la pelouse ! Un lieu accueillant par son architecture, rassurant, bienveillant, vivant, bouillonnant. Parfois on peine à se garer… J’aime ce parc, avec des espaces jardins cultivés et fleuris, travaillés par l’homme, d’autres, plus sauvages, les grands arbres, la grande prairie, une petite forêt. Comme un écrin vert – en région parisienne, c’est un peu fou…Si on vient la première fois, on y trouve un véritable accueil, qui permet de ne pas errer dans une recherche hasardeuse de salle pendant des heures !... Pour moi ici c’est un port et d’ailleurs je m’y sens… comme un poisson dans l’eau ! »

Vocation des lieux
« L’Ermitage, une maison avec une âme qui m’attire vers elle comme un aimant. Des personnes ont compté pour moi ici, m’ont beaucoup appris à travers leur façon d’être. L’important dans ces murs, c’est de se fier au cœur des gens, pas aux religions. Personnellement, j’y ai retrouvé vie… Je suis reconnaissant à Fondacio car l’Ermitage me permet d’exercer ce que, par intuition je souhaitais vivre : l’aide aux personnes… Ici on revient à la source de ce qui est important dans la vie, on se remet en question. On est immergé dans un melting pot qui empêche de se regarder le nombril. Des gens viennent y travailler, se ressourcer, s’y soigner, œuvrer pour la maison, c’est un lieu pour donner et recevoir, avec de fantastiques opportunités… A travers l’accueil des demandeurs d’asile, des personnes venant par le 115 et des résidents de la Maison Zoé (CHRS), des drames du monde nous rejoignent, autrement que par les infos, ça nous sort du microcosme de Versailles… C’est zarbi de travailler avec des chants de louange sous tes pieds ! (certains bureaux sont au-dessus d’un oratoire)… On fiche la paix aux gens, on n’est pas endoctrinés dès l’entrée : c’est libre et avec une Présence… »

Regard extérieur
Les célèbres « clients permis » (personnes en stage de récupération de points) apportent leur appréciation personnelle : « Ici, on perçoit une atmosphère générale faite d’ouverture, de curiosité, on rencontre des personnes capables d’un mot d’excuse… On peut lire des citations sur les portes et dans les salles. C’est super : on arrive le matin sur le lieu du stage avec des pieds de plomb et ouah, quand on découvre le site ! Oui, on sait que c’est Fondacio ici, une association chrétienne, c’est écrit partout et on a lu les flyers ! ».

Portrait chinois. L’Ermitage serait :
Une oasis, un lieu d’escale, une gare… Un arbre : un olivier, avec une foi commune ou en tout cas une ouverture spirituelle marquée, des branches de missions diverses, des personnes différentes, et on accepte d’être mêlés ensemble pour fabriquer une huile savoureuse… Un tilleul dans la maison des grands-parents, qui rassemble les familles… Un arbre qui habrite (sic) les oiseaux du ciel… Une vigne généreuse que l’on peut cultiver, amender, tailler, émonder et dont le fuit nous réjouit le cœur… Un grenier, une caverne d’Alibaba – on y trouve du beau, du bon, du bien, du gentil…

Ex aequo, deux condensés d’Essentiel :
- Une ruche… Ici, on entre, on sort, on est actifs dans une même veine, avec un même objectif : fabriquer ce foutu miel qui est, rappelons-le, un médicament et une nourriture. Une ruche, ça a l’air pagailleux mais c’est très organisé et il y a beaucoup d’ordre. Le but de ce miel Ermitage ? : « Au nom de Dieu, servir l’homme ».
- Ici, nous vivons le Bon Samaritain. Selon les moments, les situations, nous pouvons être chacun des sept personnages : l’homme blessé, les brigands, le prêtre, le lévite, le Samaritain, l’hôtelier ou l’âne !

Par la porte explicite des Ecritures :
L’Esprit était là au milieu d’eux - Voyez comme ils s’aiment - Venez et voyez - Toutes les nations afflueront vers la maison du Seigneur – Frappez, on vous ouvrira – Le Royaume est au milieu de vous - Ote tes souliers, car le lieu sur lequel tu te tiens est une terre sainte – Vous qui ployez sous le fardeau, venez à moi et je vous soulagerai…

Au terme de ces lignes, on perçoit mieux combien l’Ermitage demeure un lieu singulier, atypique. Certes, un lieu historique, entre campagne et ville, site d’accueil multiple (social, commercial, scolaire, artistique, de formation, spirituel…), un centre Fondacio (régional, national et international), un centre d’hébergement, de restauration, de séminaires et de rencontres, intergénérationnel, interconfessionnel, métissé, tenu et animé par des laïcs plein monde.
Et s’il portait une parole prophétique ? Grâce de pouvoir continuer à l’élaborer pour ces nouvelles années à venir. « Les faveurs de Yahvé ne sont pas finies, ni ses compassions épuisées. Elles se renouvellent chaque matin, grande est sa fidélité » : confiance rappelée au cours de l’enquête, pour continuer à « colorier la vie du lieu avec nos couleurs d’amour et d’espoir » (d’après Chagall).

Odile Foch
Evénements



Coordonnées : Maison Notre Dame - 23, rue de l'Ermitage - 78000 Versailles | Mentions légales | Conception réalisation | Contact