logo_article

Accueil > Témoignages - paroles > Une fragilité qui enrichit

Une fragilité qui enrichit

Pierre rend la vie "formidable"

Pierre, jeune homme atteint d’infirmité motrice cérébrale, a été convié par une amie à la formation nationale Chant et Musique de Fondacio. Cet invité inattendu, vite devenu le héros du weekend, a donné un relief tout particulier à cette rencontre.

Il arrive en fauteuil roulant, la tête inclinée, les paupières à demi baissées. Avec ses dix-sept ans, il est beaucoup plus jeune que la plupart de ceux qui sont venus à l’Ermitagepour se former au chant.
Quelques personnes attentionnées l’entourent, venues d’Alsace avec lui. Chacune l’aide à se déplacer et à faire les gestes du quotidien, difficiles même si ses efforts pour les maîtriser attestent de son courage. L’affection est si évidente et la sollicitude si naturelle qu’on dirait ses parents. Il n’en est rien. Sylvie, sa grande amie et l’instigatrice de cette aventure, le présente en l’appelant son « prince particulièrement charmant ».
Pendant toute la formation chant, il est là avec nous, un peu « de traviole » sur sa chaise, à chanter de tout son cœur. D’ordinaire déjà sympathique, l’ambiance dans le groupe des chanteurs l’est encore plus. Quelle est cette magie qu’il apporte sans nécessairement en être conscient ? D’office, une plus grande simplicité entre nous : il fait tomber les barrières. Il est clair que sa présence bouleverse les codes. Les valeurs contemporaines dans lesquelles nous baignons, qui nous incitent à être beaux, forts et à n’avoir besoin de personne, ne sont plus de mise ici. Pierre est naturel, d’une simplicité désarmante et toujours de bonne humeur.

Je me suis glissée à sa table pour le rencontrer. Je réalise qu’il ne peut pas couper sa viande tout seul. Il accepte sans l’ombre d’une gêne l’aide que je lui propose tandis qu’il me raconte ce qu’il aime faire dans la vie. Il rit avec indulgence des petits travers de ses « anges gardiens ». Un problème de vision ne lui permet pas de lire, mais il peut quand même se servir de son ordinateur. Lorsque, gagnés par ce qui émane de son être, nous nous exclamons « Quel cadeau tu es ! », il sourit, ravi. Je crois qu’il sait que c’est vrai.


« Dès le départ, j’ai senti que ça allait bien partir » me raconte-t-il « et à vingt-quatre heures de la fin, l’ambiance est toujours là, c’est génial. En arrivant ici le premier jour, j’étais un peu coincé. Au fur et à mesure, je me suis rendu compte qu’il y avait une ambiance formidable. Sylvie et toutes les personnes ici ont réussi à me mettre dans le bain. J’ai rencontré des personnes qui m’ont beaucoup apporté, qui m’ont appris de beaux chants. J’ai acquis une assurance pour chanter tout seul que je n’avais pas avant de venir ici. »

Une soirée de clôture invite ceux qui le désirent à présenter un sketch ou un chant pour partager leur talent, leur joie de chanter, leur bonne humeur. Voilà le tour de Pierre. Deux personnes l’aident à avancer jusqu’à un pilier. Il s’y adosse et là, devant nous, se met à chanter la chanson de Stromae « Formidable, fo-ormidable… », dont il a parfaitement mémorisé toutes les paroles et le rythme si particulier. Nous sommes tous émus aux larmes. Oui, comme le dit la chanson, « tu étais formidable », Pierre, et ton attitude simple et positive, toi qui ne peux rien cacher de ta fragilité, révélait ta force. Tu nous as tous fait avancer, derrière toi, vers l’essentiel.

Claire

Evénements
janvier 2020 :

Rien pour ce mois

décembre 2019 | février 2020




Coordonnées : Maison Notre Dame - 23, rue de l'Ermitage - 78000 Versailles | Mentions légales | Conception réalisation | Contact